Quantcast
x
Discover nearly 200 new HD photos from Le Corniaud by Gérard Oury in the Photos section!
Oscar - Sound samples
ABOUT THIS PAGE

Here, you can discover more than a hundred of sounds from Louis de Funès films, sorted by names.

Warning: ALL the sounds presented on this website are my own work; I've extracted them from my personal movie collection, either from DVDs, DVB-T or satellite TV networks. As a result, you're not authorized to put them on your own website without asking for use permission first.

Read the Copyright page for more information about author rights and terms of use of this website.


CHOOSE YOUR FILM

OSCAR

21 sounds are available for Oscar

Displaying sounds 1 to 10 - Next page

C'est Monsieur Christian Martin !

Listen C'est Monsieur Christian Martin ! Listen

Oscar - C'est Monsieur Christian Martin ! Oscar - C'est Monsieur Christian Martin ! Oscar - C'est Monsieur Christian Martin ! Oscar - C'est Monsieur Christian Martin !

Download C'est Monsieur Christian Martin ! Download

Christian Martin vient voir son patron, M. Barnier, tôt le matin, à son domicile, pour lui annoncer de grandes nouvelles. Mais ce dernier a demandé à Charles, son domestique, à ce qu'on ne le réveille pas avant 11 heures...

Oscar - C'est Monsieur Christian Martin ! Oscar - C'est Monsieur Christian Martin ! Oscar - C'est Monsieur Christian Martin !


[Charles frappe à la porte de sa chambre. M. Barnier ne répond pas]
[Martin lui fait signe d'insister]
[Charles frappe lourdement. Barnier se réveille enfin et hurle derrière la porte] QU'EST-CE QUE C'EST ?!?
[Charles, un peu apeuré] C'est... c'est M. Christian Martin, Monsieur !
[Barnier] QUE... QUE... QUOI ?!
[Charles répète] M. Christian Martin !
[Barnier] Mais qu'e' qu'y veut ?
[Charles] Il a quelque chose de très important à vous communiquer, Monsieur !
[Barnier rouspète, et prononce des mots incompréhensibles]
[Charles ne sait plus quoi dire] Ah ! Bon... Eh bien, je vais lui dire, Monsieur !
[Barnier continue de râler]

Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !!

Listen Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !! Listen

Oscar - Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !! Oscar - Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !! Oscar - Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !! Oscar - Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !!

Download Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !! Download

Barnier sort de sa chambre, plutôt énervé d'avoir été ainsi réveillé.

Oscar - Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !! Oscar - Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !! Oscar - Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !! Oscar - Me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !!


[Barnier] Qu'est-ce qu'il y a, qui ne va pas ?
[Martin] Ah, bah, tout va très bien... Monsieur...
[Barnier] Alors, qu'est-ce que vous faites là ?!
[Martin] Je suis venu vous demander une augmentation !
[Barnier] Dites, je... je vais vous demander une chose, là...
[Le ton monte] Dites, vous vous foutez de moi, là ?!
[Martin] Monsieur, je ne me permettrai pas !
[Barnier] Alors, vous avez le culot, de venir me réveiller chez moi, à 8 heures du matin, pour me demander une augmentation !!
[Martin tente de se justifier] Lorsque vous saurez à quel...
[Il le coupe sèchement] Je veux pas l'savoir !
[Martin] Ma vie en dépend, Monsie...
[Barnier le coupe à nouveau] Mais j'm'en moque pas mal ! M'enfin, mais vous vous rendez compte ! Si tous mes employés venaient ici pour, pour me raconter leur vie ! Vous mériteriez que je vous flanque à la porte tout de suite !
[Martin] Si vous me permettez de vous exposer les circonstances qui ont motivé ma conduite, et...
[Barnier continue] Ecoutez, vous m'expliquerez tout ça, au bureau, voilà !
[il remonte se coucher]
[Martin] Bon alors, si je comprends bien, votre réponse est défavorable !
[Barnier] Ecoutez mon p'tit vieux, il y a certainement quelque chose qui ne tourne pas rond chez vous ce matin... Alors, si j'ai un conseil à vous donner, c'est de vous en aller iiiimédiatement, et de préparer vos excuses, pour cet après-midi !

J'ai le grand honneur de vous demander la main de Mademoiselle votre fille !

Listen J'ai le grand honneur de vous demander la main de Mademoiselle votre fille ! Listen

Oscar - J'ai le grand honneur de vous demander la main de Mademoiselle votre fille ! Oscar - J'ai le grand honneur de vous demander la main de Mademoiselle votre fille ! Oscar - J'ai le grand honneur de vous demander la main de Mademoiselle votre fille ! Oscar - J'ai le grand honneur de vous demander la main de Mademoiselle votre fille !

Download J'ai le grand honneur de vous demander la main de Mademoiselle votre fille ! Download


[Martin] M. Barnier, j'ai le grand honneur de vous demander la main de Mademoiselle votre fille !
[Barnier] HEIN !?!
[Martin] Oui, Monsieur, c'est elle dont il s'agit !
[Barnier] NON ?!
[Martin] Si.
[Barnier] OH !!
[Martin] Et permettez-moi d'offrir à Madame Barnier ce témoignage de ma profonde gratitude !
[Il lui tend un bouquet de fleurs]
[Barnier le jette à la tête de Charles, furieux] Remportez-moi ça, vous !!
[Charles] Oui, Monsi...
[ALLEZ !]
[Barnier emmène Martin dans son bureau] Venez par ici, vous ! ALLEZ HOP ! Venez par ici... venez par ici... ici ! C'est ici...

D'où sortez-vous tout cet argent ?! Je vous l'ai volé !

Listen D'où sortez-vous tout cet argent ?! Je vous l'ai volé ! Listen

Oscar - D'où sortez-vous tout cet argent ?! Je vous l'ai volé ! Oscar - D'où sortez-vous tout cet argent ?! Je vous l'ai volé ! Oscar - D'où sortez-vous tout cet argent ?! Je vous l'ai volé ! Oscar - D'où sortez-vous tout cet argent ?! Je vous l'ai volé !

Download D'où sortez-vous tout cet argent ?! Je vous l'ai volé ! Download


[Barnier] Bah, hé... vous avez... vous avez hérité ?
[Martin] Non, Monsieur !
[Barnier] Bah alors, d'où... d'où sortez-vous tout cet argent ?!
[Martin] Je vous l'ai volé !
[Barnier croit avoir mal compris] Comment ?
[Martin] Je dis... je vous l'ai volé !
[Barnier ne comprend toujours pas] Qui... à moi ?
[Martin] A vous !
[Barnier pense qu'il plaisante] Ho... han... enfin, c'est... c'est pas possible !
[Martin] Oh, si, si, je vous assure !
[Barnier change soudainement de visage] C'EST PAS POSSIBLE !!
[Martin prend peur] Gardez votre sang-froid, M. Barnier, je vais vous expliquer...
[Il agite une clochette que lui a remise Charles en vue de le faire venir en urgence]
[Barnier, furieux] C'EST UNE PLAISANTERIE !
[Martin] Oh, M. Barnier, je n'aurais pas l'audace de plaisanter avec vous...
[Charles arrive] Monsieur m'a demandé ?
[Martin] Apportez immédiatement deux cachets d'aspirine pour M. Barnier !
[Charles s'inquiète] Monsieur ne se sent pas bien ?
[Martin] Non, pas très bien... allez, allez, vite, dépêchez-vous...
[Barnier, choqué] Mais qui aurait pu croire une chose pareille ?!
[Martin] Personne, évidemment ! Ca... je me doutais bien que ce serait une surprise pour vous !

Oscar - D'où sortez-vous tout cet argent ?! Je vous l'ai volé ! Oscar - D'où sortez-vous tout cet argent ?! Je vous l'ai volé !

Je suis l'amant de votre fille !

Listen Je suis l'amant de votre fille ! Listen

Download Je suis l'amant de votre fille ! Download


[Barnier] Elle, euh...
[longuement hésitant] Elle vous aime ?
[Martin] Je le crois, Monsieur. Je peux même dire que j'en suis sûr !
[Longuement hésitant] Elle m'a donné des preuves...
[Barnier, soupçonneux] Quelles preuves ?
[Martin prend peur et agite de nouveau sa clochette]
[Barnier s'énerve] Mais qu'est-ce que vous faites encore avec cette clochette ?!
[Martin] Vous me demandez quelles preuves votre fille m'a données, je fais venir l'aspirine !
[Barnier] Enfin, c'est une manie de vouloir me faire prendre de l'aspirine !
[Martin] Monsieur Barnier,
[essoufflé] j'ai horreur des cachotteries !
[Barnier] Ca, vous l'avez prouvé !
[Martin reprend] Alors, voilà... c'est une chose dont nous pouvons parler entre hommes !
[Barnier, agacé] OUUUIIIIIII !
[Martin] Je suis l'amant de votre fille.
[Barnier] QUOI ?!?
[Charles arrive] Monsieur m'a appelé ?
[Barnier] Sortez d'ici, vous !
[Charles, étonné] Ah ? Bien, Monsieur !
[Barnier le rappelle] Non, pas vous ! Lui !
[Martin] Moi ?
[Barnier] Ou, plutôt, non ! Vous, restez, et vous, sortez !
[Charles, intimidé] Je vous demande pardon, Monsieur, mais j'ai pas très bien compris... lequel de nous deux doit sortir et lequel doit rester ?
[Barnier] Allez réfléchir à ça dans la cuisine, vous !
[Charles, résigné] Bien, Monsieur.
[Barnier reprend] ALORS ?!
[Martin] Alors, voilà...

Je serai donc toujours le dernier à être informé de tout ce qui se passe dans cette maison !

Listen Je serai donc toujours le dernier à être informé de tout ce qui se passe dans cette maison ! Listen

Download Je serai donc toujours le dernier à être informé de tout ce qui se passe dans cette maison ! Download


[Colette] Bah, qu'est-ce qui ne va pas, mon gros canard ?
[Barnier] Colette, je t'ai déjà demandé de ne pas m'appeler par des noms d'animaux ! Voilà !
[Colette] Bah, pourquoi ?! C'est gentil, un gros canard !
[Barnier] On appelle pas son père comme ça !
[Colette] Haaannn, mais t'es vieux jeu, Papa !
[Barnier] Et toi, tu serais peut-être un peu trop moderne... si j'en juge par ce que je viens d'apprendre !
[Colette] Tu viens d'apprendre quelque chose, Papa ?
[Barnier] OUI ! Je sais tout, figure-toi !
[Colette] Mais tout quoi, Papa ?
[Barnier] Fais pas l'innocente, hein ! Tu sais trèèès bien ce que je veux dire, et tu ferais beaucoup mieux de me donner des explications !
[Colette] A quel sujet ?!
[Barnier] Au sujet de ton amant !!
[La servante arrive par derrière. Il fait mine de répéter sans attirer son attention] Au sujet de ta maman...
[Elle s'éclipse en souriant malicieusement vers Colette. Barnier reprend en serrant les dents] Au sujet de ton amant ! Allez, parle !
[Il frappe le dossier du siège où est assise Colette. Elle fait semblant de gémir] Hiiiiiinnnnnnnnnn ! 
[Tu vas pas recommencer à faire ton bruit, bon sang !]
[Il poursuit en hurlant pour couvrir ses cris] Il est venu me demander ta main !
[Elle s'interrompt brusquement] Il est venu... te demander ma main ?!
[Barnier] Oui, il sort d'ici, à l'instant !
[Elle recommence à gémir] Oooooooooohhhhhiiiiinn....
[tu vas pas recommencer, hein !]
[Elle s'explique] Mais cette fois-ci, je pleure pour de vrai, Papa ! J'étais sans nouvelles de lui depuis quinze jours, je croyais qu'il m'avait abandonnée...
[Barnier] Mais il manquerait plus que ça, qu'il t'abandonne, je voudrais bien voir ça, par exemple !
[Colette] Mais Maman avait justement l'intention de t'en parler...
[Barnier] Parce que ta mère est au courant ?!
[Colette, étonnée] Oui...
[Barnier] Alors, je serai donc toujours le dernier à être informé de tout ce qui se passe dans cette maison !
[Colette] Alors, tu veux bien ?
[Barnier] Quoi, qu'est-ce que je veux bien ?
[Colette] Bah, que je devienne sa femme...
[Barnier] Bon écoute, ma petite fille, nous n'en sommes pas encore là, et jusqu'à preuve du contraire, vous n'êtes pas encore mariés... voilà !
[Elle se remet à gémir] Hiiiiiiiinnnnnnn !
[Il la menace] Et si tu continues à faire autant de bruit, je te mettrai pensionnaire dans une institution religieuse !
[Elle hurle de plus en plus fort] Haaaaaaiiiiiiiiiiiiinnnnnnnhinnnnhinnnnn !
[Il renchérit] Jusqu'à ta majorité !
[Elle reprend de plus belle. Il poursuit] Et où ça ?! En Auvergne !
[Il s'en va. Elle continue de hurler dans le couloir, puis elle croise la servante] Mademoiselle !
[Elle aperçoit la servante. Elle s'arrête instantanément de hurler]

Nous l'appellerons Blaise !

Listen Nous l'appellerons Blaise ! Listen

Download Nous l'appellerons Blaise ! Download

Après s'être disputée avec son père, Colette a croisé la servante, qui lui a glissé l'idée de faire croire qu'elle était enceinte afin que son père l'autorise à se marier...
[Colette se met à hurler pour faire venir son père] Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnhinhinhinhinhin !
[Barnier, exténué] ALORS ! CA CONTINUE ?!
[Colette s'arrête brusquement] Papa, j'ai à te parler.
[Barnier, sèchement] Nous verrons ça plus tard !
[Elle hurle]
[Barnier] Bon, c'est entendu, je t'écoute !
[Colette] Mon petit Papa, il y a une chose qui va te faire tomber des nues !
[Barnier] J'en tombe depuis ce matin...
[Colette] Papa... nous l'appellerons Blaise !
[Barnier] Qui ça ?
[Colette] Son enfant...
[Barnier] L'enfant de qui ?!
[Colette] Le nôtre !
[Barnier] Le vôtre ?!
[Colette] Notre petit enfant, quoi ! Tu comprends donc pas ?!
[Barnier] Non....
[Deux secondes après, il comprend. Son visage change] C'est pas possible... Oh, nooooon ! C'est pas possible... je n'ai pas compris !
[Il poursuit] C'en est trop dans la matinée ! Dis-moi que ce n'est pas vrai ! Vous n'allez pas l'appeler Blaise !

Ta fille a un amant ! Moi aussi...

Listen Ta fille a un amant ! Moi aussi... Listen

Download Ta fille a un amant ! Moi aussi... Download


[Barnier] Germaine, j'ai à te parler !
[Germaine] Oui ?
[Barnier] Ta fille a un amant !
[Germaine, l'air naturel] Moi aussi...
[Barnier] QUOI ?!
[Germaine] Je dis... moi aussi, j'ai à te parler...
[Barnier] Raaah... bon... alors vas-y, je t'écoute !
[Germaine] Ta fille a un amant.
[Barnier] M'enfin, c'est moi qui viens de te le dire !
[Germaine] Oui, mais je le savais avant que tu me le dises.
[Barnier] Ouais, bon... tu sais sans doute aussi, qu'elle attend un enfant ?
[Germaine, toujours aussi naturelle] Bien sûr !
[Barnier, choqué] Eh bah, c'est du propre !
[Germaine] C'est le sort de toutes les femmes...
[Barnier] Brrrrravo, tu as les idées larges !
[Il aperçoit sa fille au loin. Elle se cache] Ehhhh ! Dis-donc... Non ! Ne te cache pas, j't'ai vue ! EH ! SORS ! Allez ! Allons !
[Le ton inquisiteur] Viens ici ! Qui est-ce ?!

Oscar ?! Qui c'est ça, Oscar ?

Listen Oscar ?! Qui c'est ça, Oscar ? Listen

Download Oscar ?! Qui c'est ça, Oscar ? Download


[Barnier] Qui est-ce ?!
[Colette] Bah, tu le sais aussi bien que moi, puisqu'il est venu te demander ma main !
[Barnier] Oui, oui, non, mais je... oui, mais je veux entendre prononcer son nom de ta propre bouche, comme ça, pour m'amuser, pour le... la musique, enfin... qui est-ce ?!
[Colette, intimidée] C'est Oscar...
[Barnier] Oscar ?! Qui c'est ça, Oscar ?
[Germaine] Ben voyons, Bertrand, tu perds la mémoire ! Oscar, c'est ton chauffeur...
[Barnier s'énerve] Tu attends un enfant de mon chauffeur ?!?
[Germaine] Tu préférerais peut-être que ta fille ait plusieurs amants ?
[Barnier] Mais qu'est-ce que j'ai fait au Bon Dieu pour être accablé comme ça par le destin ?!
[Germaine] Je ne vois pas en quoi c'est un si grand malheur, de marier notre fille à un honnête garçon... Invite-le tout de suite à déjeuner !
[Barnier] Mais comment veux-tu que je l'invite à déjeuner ?! Je l'ai foutu à la porte il y a quinze jours !
[Colette se met à hurler] Hiiiiiiinniiiniiinhinnhiiinnnnnn ! Uhhhhh, Maaaaamaaaaaaannnnnn, hiiiiiin !
[Elle se réfugie dans les bras de sa mère] Allons, allons, ma petite fille, ne t'en fais pas... ton papa va arranger ça !
[Barnier, choqué] Ma fille, déshonorée par mon chauffeur !
[Germaine] Personnellement, je préfère que ma fille ait succombé aux charmes d'un chauffeur séduisant... plutôt que de s'être laissée approcher par ton ridicule baron de la Butinière que tu voulais lui faire épouser ! Et qui est rempli de boutons !
[Colette continue de sangloter] M'maaannnn... mmmm...
[Germaine] Ma chérie... va pleurer dans ta chambre...
[mmh, mmmmh !]
[Elle poursuit] Et ferme la fenêtre à cause des voisins !

Le Boutonneux ? Je voudrais signaler à Monsieur qu'il n'a plus de boutons !

Listen Le Boutonneux ? Je voudrais signaler à Monsieur qu'il n'a plus de boutons ! Listen

Download Le Boutonneux ? Je voudrais signaler à Monsieur qu'il n'a plus de boutons ! Download


[Bernadette] J'aurais besoin de parler à Monsieur...
[Barnier] Ecoutez, c'est vraiment pas le moment !
[Bernadette] C'est que c'est très urgent !
[Barnier] Rffffblll ! Bon alors, venez par ici...
[L'emmenant dans une autre pièce] Bon alors, allez-y, je vous écoute !
[Bernadette] C'était pour prévenir Monsieur que je ne pourrais pas rester plus longtemps à son service...
[Barnier] Allons bon, bah y manquait plus que ça, maintenant ! Et pourquoi partez-vous ?
[Bernadette] Je me marie, Monsieur !
[Barnier] Eh bah vous, au moins, vous avez de la chance !
[Hu hu hu !] Et avec qui ?
[Bernadette] Ah, bah Monsieur le connaît très bien ! Il venait souvent, ici !
[Barnier, étonné] Tiens ?! Mais qui est-ce ?
[Bernadette, enjouée] Honoré de la Butinière !
[Barnier, agréablement surpris] C'est pas possible !
[Elle rit]
[Il reprend] Ho ho ho ho ! "Le Boutonneux" ?
[Son visage se crispe soudainement] Je voudrais signaler à Monsieur qu'il n'a plus de boutons !
[Barnier] Ah ?!

Show a maximum of 2 - 5 - 10 - 20 sounds per page

Page 1 of 3 - Next page


FufuWorld - Version 11.0 - Copyright © 2000-2024 Maxime Abbey. All rights reserved. Any reproduction is forbidden without authorization.

x