Discover nearly 200 new HD photos from Le Corniaud by Gérard Oury in the Photos section!
La Folie des Grandeurs - Sound samples
ABOUT THIS PAGE

Here, you can discover more than a hundred of sounds from Louis de Funès films, sorted by names.

Warning: ALL the sounds presented on this website are my own work; I've extracted them from my personal movie collection, either from DVDs, DVB-T or satellite TV networks. As a result, you're not authorized to put them on your own website without asking for use permission first.

Read the Copyright page for more information about author rights and terms of use of this website.


CHOOSE YOUR FILM

LA FOLIE DES GRANDEURS

8 sounds are available for La Folie des Grandeurs

Displaying sounds 1 to 8

Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres, et les riches, très riches !

Listen Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres, et les riches, très riches ! Listen

La Folie des Grandeurs - Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres, et les riches, très riches ! La Folie des Grandeurs - Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres, et les riches, très riches ! La Folie des Grandeurs - Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres, et les riches, très riches ! La Folie des Grandeurs - Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres, et les riches, très riches !

Download Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres, et les riches, très riches ! Download


[Don Salluste] La gabelle, la taille, l'impôt sur les épices... pour cette année, ça fait combien ?
[Le notable] 200 000 ducats, Monseigneur.
[Etonné] Mais l'année dernière, ça faisait beaucoup plus !
[Le notable] Oui, mais la récolte avait été très bonne !
[Don Salluste] Cette année, la récolte a été très mauvaise, alors il faut payer le double !
[Les villageois protestent]
[Il arrive devant les coffres remplis] Les impôts, tout ça c'est pour le Roi !
[Le notable] Mais Don Salluste, nos gens sont terriblement pauvres, et...
[Il le coupe sèchement] C'est normal ! Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres, et les riches, très riches ! Voilà !

Et maintenant, Blaze, flattez-moi !

Listen Et maintenant, Blaze, flattez-moi ! Listen

La Folie des Grandeurs - Et maintenant, Blaze, flattez-moi ! La Folie des Grandeurs - Et maintenant, Blaze, flattez-moi ! La Folie des Grandeurs - Et maintenant, Blaze, flattez-moi ! La Folie des Grandeurs - Et maintenant, Blaze, flattez-moi !

Download Et maintenant, Blaze, flattez-moi ! Download


[Don Salluste] Et maintenant, Blaze, flattez-moi !
[Blaze, à contrecoeur] Monseigneur est le plus Grand de tous les Grands d'Espagne !
[Don Salluste, insatisfait] C'est pas une flatterie, ça ! C'est vrai ! Alors ?!
[Blaze, en chuchotant] Imbécile...
[Don Salluste, outré] Qu'est-ce que vous dites ?!
[Blaze] Non, imbécile, que j'ai répondu au valet du Duc d'Alpes ! Non, mon maître n'est pas le résultat de mariages consanguins ! "Tu ne l'as pas regardé", qu'y me dit ! Ah mais, faut pas s'fier aux apparences, que j'lui réponds ! C'est pas... c'est pas parce que sa mère avait épousé le demi-frère de sa tante, qui était elle-même la cousine germaine de la soeur de son père qui, qui, euh...
[il s'arrête, à court d'idées]
[Don Salluste] Êtes-vous bien sûr que c'est une flatterie, ça ?
[Blaze, gêné] Euh... j'avais pensé à autre chose, mais, j'ose pas !
[Don Salluste, enjoué] Oh si si si, osez, allez-y ! Alleeeez !
[Blaze] Monseigneur est... Beau !
[Etonné, il se regarde dans la glace] Est-ce que vous pensez vraiment ce que vous dites ?
[Blaze, gêné] Bah... je flatte !

Blaaaaze ! Taisez-vouuus ! Vous allez réveiller tout le palais !

Listen Blaaaaze ! Taisez-vouuus ! Vous allez réveiller tout le palais ! Listen

La Folie des Grandeurs - Blaaaaze ! Taisez-vouuus ! Vous allez réveiller tout le palais !

Download Blaaaaze ! Taisez-vouuus ! Vous allez réveiller tout le palais ! Download


[Blaze chante en pensant à la Reine d'Espagne, dont il est secrètement amoureux]
[Don Salluste, qui dort à l'étage du dessous] Roooh ! On a un grand pendard qui chante maintenant ! Eh ! Là-haut ! Blaze ! Blaaaaze ! Taisez-vouuus ! Vous allez réveiller tout le palais !
[Il continue de chanter]
[La Reine est flattée par ses chants]
[Blaze s'adresse au téléspectateur] C'est la Reine ! Elle est bavaroise !
[Don Salluste répond] Elle est jolie, mais elle est bête !
[Blaze continue de chanter. La Reine, toujours à son balcon, écoute la sérénade. C'est alors que Doña Juana, la duègne, fait irruption dans sa chambre]
[Doña Juana] Majesté ! Une Reine d'Espagne n'écoute pas de chansons, quand le Roi est à la chasse !
[Elle ferme les volets]
[Blaze se met alors à danser] Qui va à la chasse, perd sa place !
[...] Parce que moi, la Reine, je l'aime ! Moi, un valet, j'ose !
[Ses pas font du bruit à l'étage du dessous. Don Salluste s'énerve] Il tape des pieds, maintenant ! Eh ! Eh ! Attends, tu vas voir !
[Il monte sur une table] Blaze, mon valet, amoureux de la Reine ! Il est fou ! Il va se faire écarteler ! Eh ! Tu vas voir ! Viens ici, toi ! Viens ici !
[Blaze continue de chanter et danser] Y chante ! Y tape ! Y piétine ! Eh !
[Debout sur la table, il tape au plafond avec un manche en bois] C'est fini, oui, de faire le joli coeur à deux heures du matin ?!
[Il tape au plafond] Eh ! Oh !
[Il tape plus fort. Le manche transperce le plafond. Blaze s'arrête de danser, et saisit le manche]

Monseignooooor ! Il est l'hooooor !

Listen Monseignooooor ! Il est l'hooooor ! Listen

La Folie des Grandeurs - Monseignooooor ! Il est l'hooooor !

Download Monseignooooor ! Il est l'hooooor ! Download

Blaze réveille Don Salluste en douceur, en faisant tinter des pièces d'or.
[Blaze] C'est l'hooooooor ! Il est l'hoooooooor ! L'hooooooor de se réveiller ! Monseignoooooor ! Il est huit hooooooooor !
[Il s'arrête et grimace] Gouzi, gouzi, gouzi !
[Don Salluste, faussement endormi, lui fait signe de continuer, puis se réveille brusquement au son des pièces] Il en manque une !
[Blaze] Vous êtes sor ?
[Don Salluste] Tout à fait sor !
[Blaze] Oh bah ça alors !
[Don Salluste] Regardez sous le lit !
[Il regarde]
[Don Salluste la voit au loin] Là-bas ! Regardez ! Elle est là ! Ah haaa !
[Il s'approche de Blaze, la pièce à la main. Quelque chose le gêne...] Oh Blaze, regardez, regardez un peu, regardez !
[Quoi ?] Regardez !
[Mais quoooi ?!] Vous êtes trop grand ! Vous êtes mon valet, vous êtes trop grand ! Alors, allez, nggh...
[il l'abaisse, et montre son crâne] Il faut que je voie ça, moi !

Je suis Ministre, je ne sais rien faire !

Listen Je suis Ministre, je ne sais rien faire ! Listen

La Folie des Grandeurs - Je suis Ministre, je ne sais rien faire !

Download Je suis Ministre, je ne sais rien faire ! Download

Don Salluste vient de se faire destituer par la Reine. On emporte toutes ses affaires. Il tente alors d'en sauver quelques-unes en les cachant dans ses poches...
[Blaze, complice] La Reine a dit de tout prendre ! TOUT !
[Don Salluste, coincé] Moi, j'n'ai rien pris !
[Blaze, malin] Si !
[Il le soulève, et le secoue au-dessus du sol. Tous les objets qu'il cachait tombent par terre] Qui c'est qui m'a mis ça dans mon pantalon ?!
[Dépité] Qu'est-ce que j'vais d'venir ? Je suis Ministre, je n'sais rien faire !
[Blaze] Oh, on n'a plus qu'à se chercher une place tous les deux, Monseigneur !
[Don Salluste, exaspéré] Oh, VOUS ! Foutez-moi le camp ! Disparaissez, que je ne vous revoie jamais !
[Blaze] Et mes gages ?! Qui me paiera mes gages ?!
[Don Salluste] Vos gages ?! Tenez, les voilà, vos gages !
[Il le frappe tant bien que mal] Je vous chasse ! Vous n'existez plus pour moi !
[Blaze résiste à ses coups, et lui reprend le balai qu'il a dans ses mains] Eh bah ! Eh ! Vous permettez ? C'est MON balai !
[Don Salluste] Bandit ! Escroc ! Voyou !
[Il ferme la porte derrière lui, et lance ce qu'il reste de mobilier, contre la porte]
[Il aperçoit un tableau de la Reine] Et toi, garce de Reine ! Salooooooooooooopen ! J'me vengerai ! Tiens !
[Il lance le même mobilier sur le tableau]

Vous êtes idiot, elle aussi... Vous êtes un valet, c'est la Reine !

Listen Vous êtes idiot, elle aussi... Vous êtes un valet, c'est la Reine ! Listen

La Folie des Grandeurs - Vous êtes idiot, elle aussi... Vous êtes un valet, c'est la Reine !

Download Vous êtes idiot, elle aussi... Vous êtes un valet, c'est la Reine ! Download

N'ayant pu convaincre son neveu Don César de suivre ses plans de vengeance, Don Salluste revient vers Blaze pour tenter de le rallier à sa cause. Il l'aborde dans une taverne, déguisé en femme lui prédisant l'avenir.
[Don Salluste, lisant sur sa main] Quelle destinée ! Vous n'êtes pas beau, elle est belle ! Vous n'avez pas un sou, elle est très riche ! Vous êtes idiot, elle aussi... Vous êtes un valet, c'est la Reine !
[Il appuie à un endroit précis sur sa main] C'est écrit là !
[Blaze, découragé] Oh... elle sait même pas que j'existe, alors...
[Don Salluste, les yeux qui pétillent] Et si moi, par un coup de baguette magique, je supprimais en une nuit cette différence ? Si je faisais de vous, fsssh... un Prince Charmant ? Redonnez-moi votre main !
[Nan !] SIII !
[Nan, noon] Redonnez-moi votre main...
[Il la reprend] Vous avez une chance... et cette chance, c'est MOI !

Votre crème... elle est pas sucrée, elle est salée !

Listen Votre crème... elle est pas sucrée, elle est salée ! Listen

Download Votre crème... elle est pas sucrée, elle est salée ! Download

Don Salluste, qui surveille de loin l'accession au pouvoir de son valet, apprend l'existence d'un complot visant à l'éliminer. Il tombe devant un gâteau lui étant destiné, et, plongeant une cuillère dedans, s'aperçoit qu'il est empoisonné.
[Don Salluste] Cyanure !
[Le cuisinier le surprend] Je t'y prends à chaparder ! Animal ! Butor ! Coquin ! Attends un peu, viens, allez ! Viens avec moi ! Je te dis de venir avec moi ! Je t'amène au Marquis de Priego !
[Ah non, pas l'Marquis] Si, il va te faire bâtonner ! Ca amusera les invités !
[Don Salluste trouve une échappatoire] Non, non, voilà... votre crème... elle est pas sucrée, elle est salée !
[Le cuisinier n'y croit pas] Salée ?!
[Don Salluste insiste] Elle est salée !
[Le cuisinier ne se méfie pas, et goûte la crème] Elle est sucrée !
[Don Salluste insiste encore] Elle est salée, mmmnnh !
[lui mime de goûter encore une fois] Allez, encore !
[Il goûte, et s'effondre sous les effets du cyanure]

C'est Césaaaaarrrrr qui m'envoie !

Listen C'est Césaaaaarrrrr qui m'envoie ! Listen

Download C'est Césaaaaarrrrr qui m'envoie ! Download

Don Salluste apprivoise un perroquet pour qu'il transmette un message à la Reine.
[L'oiseau est bruyant. Don Salluste le fait taire] Chhhht... assez !
[Rrrrrr] Chht ! Ca va ! Maintenant, en voilà assez, hein ! Regarde là-bas !
[Rrrr ?] La Reine est là !
[RRR !] Ngggh, tiens !
[il fait semblant de le frapper] Tu vas voir c'que tu vas prendre ! J'vais t'arracher une plume, moi...
[rrrrr...]
[Don Salluste lui montre le balcon] La Reine est là, devant toi ! Les fenêtres avec le balcon ! Regarde là-haut, très bien ! Bon alors, maintenant, on rép... tu m'écoutes ?! On répète une dernière fois ! Allez, parle ! Papapapa ! Parle ! Allez ! Allez !
[L'oiseau] Meeeeeeerrrrrrrde !
[Don Salluste, outré] Grossier personnage ! Pour le prix que je t'ai payé... hein ?! Ne le répète pas ! Allez, parle ! Parle !
[rrr !] Parle ! Parle !
[l'oiseau chante]
[Don Salluste] Alors, maintenant, tu répètes après moi... "C'est César qui m'envoie"... Allez !
[L'oiseau répète] C'est Césaaaaarrrrr qui m'envoie !
[Don Salluste] Très bien, parfait ! Alors, qu'est-ce qu'on dit après ? Allez !
[L'oiseau] ¡Yo te quiero!
[Don Salluste] Non, pas en espagnol, en allemand, elle est allemande ! Allez ! Ich Liebe Dich !
[L'oiseau prononce difficilement] Ich Lie... Ich Lie...
[Don Salluste insiste] Ich Liebe Dich ! Allez !
[L'oiseau lui échappe des mains] Ici ! Ici !
[Il se perche sur le balcon de Doña Juana, et l'effraie]
[Don Salluste] Qu'est-ce qui fout chez la vieille ? Qu'est-ce qu'y peut bien lui raconter ?!
[L'oiseau répète] C'est Césaaaaarrrrr qui m'envoie !
[Doña Juana, étonnée] César ?
[Don Salluste, au loin, tente de le rappeler] Coco ! Cocooooo ! Cocoooo !
[Doña Juana, s'adressant au perroquet] Alors, vous dites ? Demain soir ? A l'auberge de la Cabeza Negra ?
[L'oiseau] Il t'attendrrrrrrrra !
[Doña Juana, charmée] Il m'attendra !
[L'oiseau s'emmêle les pinceaux] Ja voll, mein Leibe !
[La Reine arrive à son balcon]
[Don Salluste] Tu t'es trompé, reviens par là ! La Reine, c'est lààààà ! Au-dessus !
[La Reine voit l'oiseau et l'écoute]
[Don Salluste] Allez, parle ! Allez, dis-lui !
[Voyant qu'il ne dit rien, Salluste imite la voix du perroquet] Ich Liebe Dich ! Ich bin envoyé paaarrrr Don Césaaaaarrrr !
[La Reine, en français] Don César ! Vous êtes là ?
[L'oiseau réagit enfin] ¡Yo te quiero!
[Don Salluste] Sale bête ! Tu vas voir c'que j'te f'rai, après...
[La Reine, en français] Don César, vous tombez ?!
[Don Salluste] Nein, mein Liebe ! Ich bin confortable ! Kommen sie, retrouver moi, demain soir, auberge de la Cabeza Negra ?
[La Reine] Eine rendez-vous ? Das ist eine grosse folie !
[Don Salluste, enjoué] Nein ! Petite folie ! Je peux compter sur vous ?
[La Reine, qui n'a pas compris le mot] Compter ?
[Don Salluste, avec un accent allemand appuyé] Ja ! Compter ! Eine, zwei, drei ! Compter !
[La Reine a compris] Ja... je viendrai...
[Don Salluste chuchote, mais toujours avec un accent allemand] Aaarrr ! Elle viendra !
[Il tombe de son perchoir. La Reine continue de penser tout haut]
[Don Salluste] Auf Wiedersehen...

Show a maximum of 2 - 5 - 10 - 20 sounds per page

Page 1 of 1


FufuWorld - Version 10.4 - Copyright © 2000-2020 Maxime Abbey. All rights reserved. Any reproduction is forbidden without authorization.